L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Jeu 11 Jan 2018 - 20:07

(suite de la conversation entamée ici pour ne pas faire de HS)

@Ci54 a écrit:Pour être tout à fait honnête, au début, j'étais choqué par les changement opérés en 2011 (je n'étais pas sur le forum à l'époque). J'étais même conservateur comme vous, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. Mais au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010. Je n'ai donc jamais été hostile aux digressions, d'où le fait que j'aime le Père Fouras Show ou la Course en armure et que je n'aie pas la notion de "wtf". Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.
[...]
De toute façon, tous ceux qui ont vu Le Jeu de la mort le savent : depuis le début des années 2000, l'humiliation et le sadisme sont devenus la norme de la télévision. Je sais que vous auriez préféré que Fort Boyard déroge à la règle mais c'est un choix assumé de la prod après les échecs de 2009 et 2010.
Après, je constate que depuis 2011, il y a un véritable conflit générationnel entre ceux qui aiment la modernité et ceux qui aimeraient retrouver des émissions plus classiques. D'où des saisons de plus en plus clivantes au fil des années.
Je suis désolé de me faire l'avocat du diable, mais la prod continuera de suivre les règles de la télé et du divertissement, et non VOS règles.
Que l'humiliation et le sadisme deviennent la norme, c'est une chose ; mais par pitié, qu'on arrête d'appeler ça de la "modernité" !  nul

Personnellement, je fais la différence entre les évolutions du jeu qu'on peut considérer comme de la "modernité", que ce soit sur un plan technique (les nouvelles techniques de montage, la diffusion en HD, l'utilisation de nouvelles technologies dans les épreuves comme ça a été fait pour la Cellule Interactive) ou de manière plus intrinsèque au jeu (les décors des portes et des cellules, le Jugement, le Conseil, la Cage) ; et celles qui sont plus de la digression qu'autre chose (Père Fouras Show, Course en armure et tout ce que je qualifie de WTF en général), surtout si elles relèvent du côté obscur de la télévision.
Et les évolutions de jeu qui relèvent de la "vraie" modernité, ça, j'adhère la plupart du temps, et je suis tout à fait d'accord qu'il en faut ! On serait dans de beaux draps si on avait toujours les Poupées russes en 2018 ou si les épreuves étaient dépourvues de musique, ou si l'émission était toujours en 4/3 SD.
En revanche, il ne faut pas que les évolutions nuisent à l'intégrité artistique du programme (et la saison 2003 a plutôt bien géré le virage de la modernité à ce niveau, tout comme ça pouvait être le cas en 2011-2012 tant que l'aspect "WTF" et l'accent mis sur le sadisme n'était pas trop exacerbé). Et je reste quand même convaincu que, même en mettant de côté l'aspect humiliant et les épreuves WTF, d'un point de vue extérieur, on continuerait à dire que le jeu s'est modernisé. Smile

D'ailleurs, si j'étais réticent à toute nouveauté significative, j'aurais arrêté de regarder l'émission en 2003. Or, même en étant conscient qu'on avait quand même perdu quelque chose en passant du format des années Laffont-Castaldi à l'ère Minne, j'y retrouvais quand même l'esprit de l'émission, à savoir un jeu de rôle grandeur nature avec des règles bien définies et une ambiance qui lui est propre. Et j'ai continué à la regarder avec plaisir. Idem en 2011 d'ailleurs, car l'aspect "divertissement" n'était alors pas très exacerbé et qu'on se disait à l'époque que c'étaient seulement quelques petits errements, que ça pouvait être corrigé (malheureusement, au contraire ça a plutôt empiré, au point de prendre le pas sur l'aspect "jeu").


Et je trouve personnellement vexant d'être qualifié de rétrograde juste parce que je n'adhère pas à une philosophie de jeu que je trouve anti-qualitative.
On a beau dire que "Des chiffres & Des lettres", c'est vieillot, démodé, etc. ça reste quand même bien plus qualitatif que "Les Ch'tis vs les Marseillais" qui est beaucoup plus récent, par exemple. Et quand bien même on trouve toujours le format poussiéreux malgré la modernisation du jeu depuis le temps, heureusement qu'on peut toujours trouver ce genre de programme à l'antenne, car si on ne devait laisser au téléspectateur le choix qu'entre des programmes modernes mais peu voire pas qualitatifs, ce serait bien malheureux. Ce serait comme si, sous prétexte de modernisation, on envoyait les candidats de Questions pour un champion sur une île déserte ou si les candidats de La carte aux trésors devaient se verser un seau de blattes sur leur tête avant de démarrer... y aurait que moi que ça choquerait ?

Et ce qui me dérange surtout dans l'histoire, c'est qu'on ne parle pas d'un nouveau programme qui pouvait très bien définir ses propres règles et son propre état d'esprit semblables à ce que l'émission est aujourd'hui, que j'aurais donc très bien pu ignorer dès le départ ; car, non, les divertissements "purs" ou "quasi-purs" ne m'intéressent pas, je préfère les "vrais" jeux.
Mais là, on parle d'un programme qui a toujours existé, qui avait son propre état d'esprit, donc qui, implicitement, était censé viser son public initial, et garder des standards qui lui sont propres. Donc implicitement, le fait de garder le même nom signifie que je suis toujours censé être dans le cœur de cible. Donc, implicitement, modulo la modernité, ça veut dire qu'on peut mettre peu ou prou les saisons sur le même plan (à quelques exceptions près). Pourtant, dans l'esprit des nouveaux téléspectateurs, ce sont les nouvelles qu'ils retiennent, et ça me ferait mal qu'on finisse par retenir les saisons moins qualitatives au détriment des plus anciennes, qui ont quand même contribué à rendre le jeu mythique et sans lesquelles les nouvelles ne seraient pas là aujourd'hui... donc quand même, cracher sur les anciens fans du programme qui étaient pourtant là pour montrer leur attachement et leur dire "Mais si ça ne vous plaît plus, arrêtez de regarder, de toute façon ce n'est pas vous qu'on cible à présent", c'est pas très respectueux pour eux.

Et, personnellement, si j'avais découvert Fort Boyard seulement en 2015, je n'aurais non seulement probablement pas continué à regarder au-delà d'un ou deux épisodes, mais de plus je serais passé à côté de saisons qui m'auraient bien plus plu, parce que je me serais dit que le programme aurait de toute façon toujours été ce qu'il a présenté en 2015. Et ça aurait été franchement dommage que je passe à côté, car j'aurais été client d'un vrai jeu d'aventure justement.


Bref, j'aime ce jeu, mais en tant que jeu, pas en tant que divertissement ; et si je suis aussi critique envers les dernières saisons et l'état d'esprit qu'il a actuellement, c'est aussi car j'y tiens et que je le vois comme bien plus qu'un produit qu'on consomme juste comme ça pour s'occuper dix soirs par an, et que ça me désole qu'on accepte aussi facilement de lui retirer ce qui en faisait sa spécificité juste sous prétexte d'une fausse modernité et d'un sentiment que pour garder sa place dans le PAF actuel, il doit absolument devenir un divertissement lambda, alors qu'on n'a pas vraiment de preuve que le WTF et ce qui le dénature aujourd'hui est absolument nécessaire pour que ça marche, ni qu'il fallait absolument que ça devienne un divertissement qui prend pour prétexte les règles du jeu plutôt qu'un jeu avec un aspect divertissant.
avatar
garsim
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2851
Boyards : 2909

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  maximax le Jeu 11 Jan 2018 - 22:18

Était-ce vraiment utile de créer un sujet pour ça ? (surtout si c'est pour te voir répéter la même chose que sur les autres sujets Laughing)

Par contre, j'ai toujours du mal à comprendre ceux qui disent que Fort Boyard était un "jeu" et est devenu un "divertissement". En télévision, un "jeu" est un type de "divertissement", comme les talk-shows ou la télé-réalité en sont d'autres. Et certes, la prod actuelle de Fort Boyard met davantage l'accent sur l'humour, parfois au détriment de la cohérence et de la logique du format, mais je ne savais pas qu'un "divertissement" était le nom donné à un mauvais jeu Laughing Pour le coup, c'est surtout un manque de travail et de réflexion qui est fait sur l'émission, il n'y a pas que les règles qui sont incohérentes ou à revoir, il y a aussi l'animation, la mise en scène, le montage, etc... Wink


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4733
Boyards : 9900

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Jeu 11 Jan 2018 - 23:23

@maximax a écrit:Était-ce vraiment utile de créer un sujet pour ça ? (surtout si c'est pour te voir répéter la même chose que sur les autres sujets Laughing)
Bah, c'est surtout que, comme le sujet revient régulièrement sur le tapis (et même si je plaide coupable en intervenant dessus régulièrement, je suis pas le seul à en parler Laughing ), autant y consacrer un topic pour éviter de s'éparpiller et centraliser ce qu'il y a à dire dessus. Wink
Surtout que je me voyais pas trop continuer la conversation sur le sujet du débat épreuves & aventures.

@maximax a écrit:En télévision, un "jeu" est un type de "divertissement", comme les talk-shows ou la télé-réalité en sont d'autres. Et certes, la prod actuelle de Fort Boyard met davantage l'accent sur l'humour, parfois au détriment de la cohérence et de la logique du format, mais je ne savais pas qu'un "divertissement" était le nom donné à un mauvais jeu Laughing
Bon, c'est vrai que j'ai pas pris trop la peine de faire la nuance dans mon post, et que du coup, on peut penser que je fais l'amalgame entre "jeu = bon" et "divertissement = mauvais".
Pour être plus précis, quand je parle de "divertissement", je devrais plutôt parler de "divertissement pur", dans le sens où ce n'est pas un jeu dans le sens strict du terme, ou plutôt dans le sens où l'enjeu est moins significatif : comprendre par là que l'émission est rendue intéressante moins par sa mécanique intrinsèque que par sa mise en scène ou ce qu'on en fait.
Par exemple, pour moi, Les 12 coups de midi, The Wall, La carte aux trésors... ce sont des jeux à proprement parler. En leur mettant une ambiance derrière ou pas (pas besoin d'une ambiance de bibliothèque façon DC&DL), ils ont quand même une mécanique propre qui à elle seule est censée justifier leur intérêt. Qu'ils aient un aspect divertissant en plus, c'est tout à leur honneur. A contrario, Vendredi tout est permis, TPMP : La grande rassrah... sont davantage des divertissements "purs" dans la mesure où ils n'ont pas de règles et ne prétendent pas en avoir, leur but c'est surtout de divertir. Bon, à titre personnel, je n'adhère pas à ce genre de programmes, mais ce n'est pas forcément des programmes négatifs pour autant (et forcément, ça me fait râler quand Fort Boyard le devient, parce que c'est pas ce qui m'intéresse Laughing ).
Et, surtout, un détail auquel je viens de penser : un jeu, ça a son concept qui se suffit à lui-même ; donc, en principe, les candidats se mettent à son service pour que ça puisse tourner. Là où pour un divertissement "pur", c'est moins vrai, car le concept est généralement plutôt un prétexte pour montrer les candidats partir en roue libre.

Certains arrivent quand même à bien jongler entre le jeu et le divertissement, comme Intervilles ou Le Bigdil, qui sont des jeux à la base, mais qu'on ne regarde pas spécialement pour ça, et qui assument totalement le fait de ne pas avoir à être pris au sérieux (quoique, celui qui écrit ces lignes actuellement avait quand même réussi l'exploit à l'époque de regarder Intervilles pour sa mécanique et pas pour ses gamelles... :mdr ). Mais personnellement, je les définis quand même comme des jeux (à l'aspect divertissant très prononcé), car ils ont leurs règles, identifiées et identifiables, aussi farfelues soient-elles. Toujours est-il qu'on peut quand même les catégoriser dans la sous-catégorie "jeu".
Mais là où c'est plus dérangeant pour Fort Boyard, comme dit, c'est parce que l'aspect divertissant prend trop le pas sur la cohérence, et donc nuit un peu à son statut de "jeu", qui est pourtant toujours présent "officiellement" (il y a quand même plusieurs parties aux enjeux concrets, et un gain à amasser pour l'association défendue). Du coup, on sait pas trop sur quel pied danser au sujet de l'émission... Neutral

Bref, oui, le jeu est une sous-catégorie du divertissement, et je suis d'accord que ce serait bizarre d'en regarder un si c'est pour pas se divertir. Laughing Mais il y a quand même une frontière, certes assez ténue, entre un jeu avec un aspect divertissant et un divertissement "pur", de par les ambitions intrinsèques à chaque format. Wink

@maximax a écrit:Par contre, j'ai toujours du mal à comprendre ceux qui disent que Fort Boyard était un "jeu" et est devenu un "divertissement".
Et justement, pour moi, c'est car, comme je disais, on a l'impression que la production n'a plus forcément confiance en la mécanique intrinsèque de l'émission pour justifier son intérêt. Parce que bon, ce serait un peu fort de café de dire que le concept de Fort Boyard ne se suffit pas à lui-même pour exister, comme si on se sentait obligés de rajouter des artifices qui n'ont pas de rapport mais qui feraient office de peinture par-dessus pour dire que c'est neuf, vif et coloré...
L'état d'esprit actuel pour concevoir un bon nombre d'aspects de l'émission, c'est ça : avant, on pensait les épreuves selon leurs concepts et leur intégration à l'émission ; maintenant, on les pense avant tout comme devant avoir un quota de cris ou de séquences "tarte à la crème", le concept devenant secondaire (au passage, pour les nouvelles épreuves à clepsydre bleue de 2017, c'était particulièrement flagrant - hors Cellule Capitonnée). Pour moi, c'est vraiment l'un des aspects qui montre que la mentalité de production n'est pas la même.

Ce serait comme si on imaginait un jeu de société type Monopoly : c'est un jeu avec des règles cohérentes, structurées, et réfléchies pour répondre à un objectif stratégique bien précis. En version "divertissement pur", ça donnerait un jeu pour lequel on aurait des cases et des cartes "Chance" avec des messages fantaisistes de partout dont le but serait finalement de se fendre la poire en les lisant, en prenant les règles comme un prétexte, par exemple en rendant le jeu tellement facile qu'il en perdrait son aspect stratégique. Et je sais que le but est de jouer, mais si tout le monde change ses règles sur un coup de tête pendant la partie, on ne s'y retrouve plus... et ceux qui espéraient vraiment jouer au Monopoly vont rien comprendre (allez voir les règles du Monopoly revisitées par le Joueur du Grenier tiens Laughing ).

Je pourrais aussi citer un autre exemple avec Le Grand Concours (je pense que tu le sentais venir celui-là Laughing ) : à la base, malgré l'enjeu qui est plus honorifique qu'autre chose, c'est un jeu défini avec une ambiance plutôt solennelle (en témoignent l'habillage et le sonore de l'émission, ainsi que les manches de jeu pensées pour mettre un peu la pression aux candidats, ou encore Carole Rousseau qui donne le ton). Présenté comme ça, c'est bien un jeu pour moi.
Et pourtant, en voyant les derniers exemples d'émission, je n'y ai pas vu ça du tout malgré l'enrobage qui le laissait supposer, mais alors pas du tout... j'ai juste eu l'impression de voir un entre-soi de célébrités qui étaient plus préoccupées à se fendre la poire qu'à penser qu'il y avait un enjeu... et en plus de ça, on s'en sert comme fond de commerce pour le vendre. Bon, qu'ils se marrent, certes, pourquoi pas. Mais, dans ce cas, question à 1 000 € : pourquoi transcender un concept de base qui était pensé pour se suffire à lui-même si c'est pour en faire quelque chose dont la production espère juste que ce sera "drôle" ?  Shocked  C'est d'autant plus perturbant que c'est plutôt opposé à la philosophie de base de ce jeu, qui, comme je disais, se voulait plutôt anxiogène façon Maillon Faible, Qui veut gagner des millions ou Zone rouge...
Bref, au lieu d'avoir des candidats au service de l'émission, c'est l'émission elle-même qui se met au service des candidats, soit ce que je disais tout à l'heure pour différencier "jeu" et "divertissement pur". Pourquoi ne pas s'être dirigé vers un concept plus léger si les questions avaient finalement moins d'importance et que le but avancé était avant tout de montrer les candidats s'éclater ?
avatar
garsim
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2851
Boyards : 2909

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Pixelax le Ven 12 Jan 2018 - 20:16

Je peux m'incruster ou c'est seulement une discussion entre modos ? :ange

@Ci54 a écrit:J'étais même conservateur comme vous, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. [...] je constate que depuis 2011, il y a un véritable conflit générationnel entre ceux qui aiment la modernité et ceux qui aimeraient retrouver des émissions plus classiques.
Attention à ne pas trop caricaturer. Comme dit @garsim, "modernité" ne rime pas forcément avec "n'importe quoi", il y en a eu pas mal depuis 2011 qui restent dans l'esprit du jeu (j'ajouterais aussi à la liste les clepsydres rouges et l'Évasion), même si toutes ne font pas forcément l'unanimité sur le forum.

On (enfin, je parle à titre personnel mais je pense être loin d'être le seul, parmi ceux que tu appelles "conservateurs") ne crache pas non plus sur toutes les nouveautés : moi j'aime bien notamment les décors des cellules et les clepsydres rouges parmi celles qui ont été citées. Cependant, ce qui dérange ici ce sont ces digressions qui viennent polluer l'émission. Et le fait est qu'elles touchent de plus en plus d'épreuves... silent

Après les saisons récentes n'ont malheureusement pas que ça en point négatif. Je vais pas le nier, c'est sûr que si j'ai envie de (re)voir ce que je considère comme une bonne émission de Fort Boyard je vais me tourner vers les 20 premières saisons, pas au-delà.



@Ci54 a écrit:depuis le début des années 2000, l'humiliation et le sadisme sont devenus la norme de la télévision. Je sais que vous auriez préféré que Fort Boyard déroge à la règle mais c'est un choix assumé de la prod après les échecs de 2009 et 2010. [...]
Je suis désolé de me faire l'avocat du diable, mais la prod continuera de suivre les règles de la télé et du divertissement
J'aime pas les termes "norme" et "règles" ici, ça voudrait dire que tout le monde doit faire comme ça et pas autrement. Fort heureusement non, il y a pléthore de divertissements (notamment des jeux, mais pas que) qui encore actuellement s'affranchissent de ce que tu considères comme la "norme". Ça a peut-être tendance à se démocratiser oui, mais pas de là à s'imposer comme seul type de divertissement à la télé.

D'ailleurs tu parles d'une décision prise après les échecs de 2009 et 2010, mais ça n'est arrivé qu'un peu plus tard, notamment à partir de 2013 (avec le Restau pour ce qui est du sadisme/humiliation) et de 2015 (avec le WTF à gogo). En 2011 et 2012, l'émission avait réussi à prendre un nouveau souffle sans pour autant passer du côté obscur.

Comme dit @Sébastien :
@Sébastien a écrit:quand les téléspectateurs voient qu'il y a Fort Boyard dans leur programme TV et qu'ils choisissent de passer 2h de leur temps devant l'écran, c'est qu'ils veulent voir "du Fort Boyard" [ici]
En d'autres termes il ne faut pas que Fort Boyard devienne un divertissement comme les autres, l'émission a une identité qu'il faut qu'elle conserve. Ce n'est pas simplement en calquant son évolution sur les autres divertissements "modernes" qu'elle arrivera à garder sa renommée et à tenir encore longtemps.
Entre ça et "refaire tout comme avant" il y a un fossé (c'est pour ça que je parle de caricature, à te lire on a l'impression que c'est tout ou rien). Il faut trouver un équilibre bien sûr, et pour moi il n'a pas été trouvé actuellement. On est sur la mauvaise pente, comme on l'a dit il faudrait davantage réfléchir aux concepts des épreuves, plutôt que d'uniquement en faire des moyens de faire rire les téléspectateurs. Mais après avoir vu le triptyque "Rodéo-dino / Ski / Boardodrome" je ne suis pas très optimiste pour 2018... Neutral



@Ci54 a écrit:Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.
Même si j'ai l'impression que c'est le cas de plus en plus de membres (malheureusement), personnellement je ne me sers pas du forum uniquement comme une interface entre les fans et la production, mais avant tout comme une plateforme d'échange entre fans. Si la prod ne lisait pas ce forum ça ne m'aurait pas empêché de dire la même chose ici. Évidemment qu'elle n'écoute pas tout ce qui est proposé sur le forum, et heureusement j'ai envie de dire ! Razz #Hibernatus



@Ci54 a écrit:au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010.
Pourtant, c'est bien ce qui s'est passé avec le Conseil il y a deux ans. Toi aussi d'ailleurs tu espérais un retour à quelque chose de plus classique à l'époque. Eh bien là c'est pareil, mais pour les épreuves/aventures. Wink


Dernière édition par Pixelax le Sam 13 Jan 2018 - 19:57, édité 1 fois (Raison : Ajout de la citation de Sébastien)


avatar
Pixelax
Fan-Imbattable
Fan-Imbattable

Inscription : 26/01/2015
Messages : 3132
Boyards : 6154

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Stroboyard le Sam 13 Jan 2018 - 17:06

Le côté "renforçons-le-divertissement" pris ces dernières années avec un côté Intervillesque, ou Bigdilesque…

Justement je prendrais le Bigdil en "exemple", enfin la dernière saison du jeu, qui est passé au grand n'importe quoi, avec des jeux allant toujours plus loin dans la démesure, pour offrir du sensationnel, avec des règles de plus en plus élastiques. Ça a épaté, comme dirait Steve Jobs, l'effet "wow !" et puis passé cet effet, on se lasse vite. 

Plus on va dans l'excès plus on se dirige au bord d'un précipice. Attention à ne pas atteindre le point de non-retour. 

Fort Boyard a la chance d'avoir une base fixe d'environ 1,8 M de téléspectateurs, il ne faudrait pas les perdre en cherchant à conquérir de nouvelles cibles volatiles qui ne regarderont l'émission ponctuellement. 

Si on suit le rythme actuel du STYLE des émissions, et sur l'aspect divertissement-loufoque, autant aller tourner dans les studios de la Plaine Saint-Denis. A quoi sert encore l'édifice ? on ne le voit quasiment plus sous les décors (parfois extravagants), on ne le voit quasiment pas vu de la mer. 
Après tout pourquoi les pays étrangers payeraient pour adapter Fort Boyard, pour faire des épreuves qui existent sans doute déjà dans d'autres émissions chez eux. Une soupe comme le ski, le boyardodrome, le rodéodino, est-ce que ça vaut le coup d'acheter le concept pour ça ? Déjà que Fort Boyard a recyclé des jeux du Cube, et des classiques des fêtes foraines.
Que reste-t-il du concept ? 
➔ Récolter des clés
➔ Récolter des cartouches (et non plus des indices)
➔ Le mot-code sur l'alphabet géant (et encore pas dans tous les pays)

Autrefois, une épreuve de Fort Boyard c'était une épreuve de Fort Boyard, on n'aurait pas pu l'imaginer ailleurs dans une autre émission. D'une part par le principe, et par le décor "boyardesque" c'est-à-dire un côté ancien, mystérieux, plein de légende, avec la magie des lieux, le sadisme de leur créateur le Père Fouras, et des personnages "sortis de nulle part". 

L'ancien : il y en a quasiment plus, hormis le Conseil, et la SdT
Le sadisme du Père Fouras : il s'est mu en tartuferie 
Les personnages sortis de nulle part : ils ne font plus peur, ils n'impressionnent plus (à part Lady Boo et les maitres du temps), ce sont des guest qui parlent, ce sont des camarades de jeux à qui on a envie de taper sur l'épaule et on a envie de dire "hey ça va vieux, il y a longtemps qu'on s'est pas vu, faudra qu'on se fasse une bouffe un de ces quatre".

Pour moi il n'y a que 3 petits problèmes:
- les décors à outrances
- des épreuves sans concept qui ne misent que sur la tartuferie, le loufoque, le WTF, l'intervillesque (choisissez le mot qui vous convient le mieux)
- les guest : de la Boyard Academy, dans la Cage. Blanche de par son role de Juge doit parler, c'est la seule que je garderais.
avatar
Stroboyard
Fan-Expert(e)
Fan-Expert(e)

Inscription : 09/03/2014
Messages : 811
Boyards : 854

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Ci54 le Sam 13 Jan 2018 - 21:35

Il est malheureux de voir que les saisons soient de plus en plus clivantes au fil des années. Je ne cherchais pas à te vexer @garsim mais c'est juste qu'on n'a pas du tout le même point de vue par rapport à l'émission. Comme je l'ai dit, je n'ai jamais été choqué par ce que tu qualifies de "wtf" (d'ailleurs jamais je n'aurais employé cette expression si j'étais pas sur le forum). Pour être honnête, je me qualifie comme un "fan facile". Je ne suis pas du genre à me prendre la tête en me disant "ça c'est bien, ça c'est pas bien". Attention : ça ne veut pas dire pour autant que j'aime tout. Il y a certaines épreuves que je n'aime pas, comme l'Éolienne ou les 2 Cages. Quant aux épreuves de la Passerelle, elles sont à améliorer. Mais très honnêtement, ce n'est pas un Narcisse Lalanne ou un Père Fouras Show qui vont me choquer plus que ça. Je suis donc sincèrement désolé si mes propos ont pu choquer certains.

En fait, je me définis plus comme un "fan technicien", car je m'intéresse plus à l'aspect technique qu'artistique de l'émission. On a bien conscience que le Fort Boyard n'est pas un studio extensible et que c'est techniquement difficile d'y poser toutes les "valises" d'une société de production. C'est d'ailleurs grâce à fan-fortboyard.fr que j'ai découvert que le Conseil se situe au 2e étage et non au sous-sol ! Mais à titre personnel, le côté "divertissement" ne me gêne pas. Après chacun ses goûts.

@Pixelax a écrit:
@Ci54 a écrit:au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010.
Pourtant, c'est bien ce qui s'est passé avec le Conseil il y a deux ans. Toi aussi d'ailleurs tu espérais un retour à quelque chose de plus classique à l'époque. Eh bien là c'est pareil, mais pour les épreuves/aventures. Wink
À vrai dire, j'étais surtout choqué par les pénalités astronomiques qui étaient infligées à certaines équipes à l'époque (maintenant c'est plus raisonnable avec la Grande Évasion). Après, j'estime que le Conseil, mais aussi la Salle du Jugement et la Cage ont leur propre identité. Mais comme je l'ai dit avant, je ne suis pas gêné par le côté "divertissement" de l'émission en général.

De toute façon, je ne veux pas vous faire peur mais avec Alexia Laroche-Joubert, il ne risque pas d'y avoir beaucoup de changement...


Ci54 | Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis la saison 2015
Fan de Fort Boyard et de cinéma depuis des années !
avatar
Ci54
Modérateur
Modérateur

Inscription : 15/04/2013
Messages : 2404
Boyards : 5076

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  scot le Dim 14 Jan 2018 - 11:40

@garsim a écrit:On a beau dire que "Des chiffres & Des lettres", c'est vieillot, démodé, etc. ça reste quand même bien plus qualitatif que "Les Ch'tis vs les Marseillais" qui est beaucoup plus récent, par exemple.


Ça, c'est le moins que l'on puisse dire!!!!
avatar
scot
Fan-Illuminé(e)
Fan-Illuminé(e)

Inscription : 31/05/2011
Messages : 526
Boyards : 489

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  maximax le Dim 14 Jan 2018 - 21:28

Personnellement, je trouve le raccourci que tu fais @garsim trop facile. Fort Boyard a toujours été à cheval sur le jeu et le divertissement, en proposant des épreuves jouant sur les peurs ou le rire, et en proposant des personnages caricaturaux (des nains muets, un gros, un vieux avec une longue barbe, etc) par exemple. Après, je partage ton point de vue sur le manque de qualité du programme ces dernières années et sur le manque de bon sens de la part de la production.

@Ci54 a écrit:Je comprends bien que ça plaise pas aux "vieux fans" mais que vous le veuillez ou non, vous ne représentez qu'une infime partie des téléspectateurs et c'est pas parce que vous dites "je veux plus de Spa" que ça disparaîtra forcément.

Mais sérieux, ça m'énerve de lire des trucs pareils... Je trouve dommage d'avoir ce raisonnement, c'est sûrement à cause de ça que la prod ne s'intéresse pas à ce que l'on dit. Personnellement, quand je parle sur le forum, je ne parle ni en mon nom, ni au nom des fans historiques, je dis toujours ce que j'estime être le mieux pour l'émission, pour qu'elle plaise au plus grand nombre, pour que les appréciations négatives de la part des téléspectateurs soient moins nombreuses, pour que les audiences augmentent... et je sais que c'est le cas de pas mal de membres. Si je disais ce que je voulais pour moi, je ne dirais pas du tout la même chose Wink

@Ci54 a écrit:J'étais conservateur, avec les bons vieux "c'était mieux avant" et tout. Mais au fil du temps, j'ai fini par m'habituer à toutes ces nouveautés, et j'ai surtout ouvert les yeux sur le fait qu'on ne pourra jamais refaire comme avant 2010. Je n'ai donc jamais été hostile aux digressions, d'où le fait que j'aime le Père Fouras Show ou la Course en armure et que je n'aie pas la notion de "wtf"
@Ci54 a écrit:Comme je l'ai dit, je n'ai jamais été choqué par ce que tu qualifies de "wtf" (d'ailleurs jamais je n'aurais employé cette expression si j'étais pas sur le forum).

C'est vrai que la notion de WTF à Fort Boyard est totalement inventée par certains membres du forum. Mais même sans connaitre cette notion, ça n'empêche pas de prononcer un jugement objectif sur les récentes nouveautés et, au delà de dire qu'une épreuve ne correspond pas à l'essence originelle de Fort Boyard, je me demande sérieusement comment on peut trouver que le course en armure ou le spa sont des épreuves de qualité alors que les règles et les possibilités d'action dans la première sont trop floues et que la deuxième est voyeuriste, violente et a un décor qui ne correspond pas au contenu de l'épreuve.

@Ci54 a écrit:En fait, je me définis plus comme un "fan technicien", car je m'intéresse plus à l'aspect technique qu'artistique de l'émission.

C'est pas cohérent avec ton jugement sur certaines épreuves récentes qui sont artistiquement potables mais très mauvaises techniquement, alors que tu les aimes Laughing


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4733
Boyards : 9900

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Pixelax le Mer 31 Jan 2018 - 19:45

Je remonte ce sujet puisque je suis retombé sur cette interview d'Anne Dörr, et voilà un extrait de sa réponse à une question concernant l'échec de la saison 2002 :
Anne Dörr a écrit:Il manquait peut-être aussi une notion d’aventure et de risque qui n'étaient pas assez fort, une dramaturgie dans ce sens qui a manqué au profil de l’humour et des saynètes trop longues. Fort Boyard est synonyme de danger et d’aventure, non pas de poésie ou d’humour comme on avait essayé.

L'interview a été réalisée entre les saisons 2013 et 2014), pourtant on peut dire qu'à l'époque l'émission était déjà sur la mauvaise pente. Je me demande de ce qu'elle penserait de ce qu'est devenue l'émission actuellement (la question lui avait été posée mais elle avait répondu qu'elle ne la regardait plus ^^). Parce que si pour elle il y avait trop de poésie et d'humour en 2002, qu'est-ce que ça doit être pour ces dernières saisons ! affraid



J'en profite pour répondre aux derniers messages postés ici, ça m'était un peu sorti de la tête. Embarassed


@Stroboyard a écrit:Fort Boyard a la chance d'avoir une base fixe d'environ 1,8 M de téléspectateurs
Source ? C'est une estimation personnelle ou il y a eu des chiffres détaillés de Médiamétrie qui permettent d'affirmer ça ? confused


@Stroboyard a écrit:Si on suit le rythme actuel du STYLE des émissions, et sur l'aspect divertissement-loufoque, autant aller tourner dans les studios de la Plaine Saint-Denis. A quoi sert encore l'édifice ? on ne le voit quasiment plus sous les décors (parfois extravagants), on ne le voit quasiment pas vu de la mer.
Mmh, je ne comprends pas bien le rapport. scratch The Crystal Maze est tourné dans un hangar avec pas mal de décors, pourtant il n'empêche que la plupart des épreuves ne sont pas faites pour faire rire, à ce niveau-là on est plus ou moins dans l'esprit des 20 premières saisons de Fort Boyard. Les décors renforcent le côté aventure, pas vraiment le côté loufoque comme tu dis. Attention à ne pas tout mélanger !

D'ailleurs je vais peut-être en choquer certain, mais si on avait un exact copié-collé de Fort Boyard en studio qui remplacerait l'émission moi ça ne me dérangerait pas plus que ça. Après le principal avantage de tourner une émission dans le fort c'est d'avoir un accès facile à la mer forcément. ^^ Bien évidemment ça renforce également l'identité de l'émission et ça fait partie de son charme, mais personnellement ce n'est pas ça qui me la fait apprécier.


@Stroboyard a écrit:Le sadisme du Père Fouras : il s'est mu en tartuferie
Non, ça je ne suis pas d'accord. Pendant le Conseil de 2011 à 2015 d'accord c'était le grand n'importe quoi, mais depuis 2016 ce côté "sadique" et cassant est bien présent. Au contraire, je trouve qu'il rigolait plus avec les candidats en vigie que ces deux dernières années au Conseil. Et même s'il peut faire quelques saynètes amusantes avec Passe-Muraille pendant l'émission, il est toujours présenté comme celui qui met des bâtons dans les roues aux candidats et qui souhaite leur défaite (je ne parle pas des bidouilles en post prod des rediffusions suite à la dernière polémique Razz).


@Ci54 a écrit:Je ne suis pas du genre à me prendre la tête en me disant "ça c'est bien, ça c'est pas bien".
Pourtant ça ne t'empêche pas d'avoir des avis un peu pointus sur certains points : par exemple le Clou géant dans la Cage, je pense que ça ne choque quasiment que des fans. Si jamais tu expliques pourquoi il n'a pour toi pas sa place dans cette partie à un non-fan, il va te répondre que tu te prends la tête ! Laughing En revanche, je ne serais pas étonné qu'une partie non négligeable des téléspectateurs soient consternés par la Course en armure entre autres ^^


@maximax a écrit:Personnellement, quand je parle sur le forum, je ne parle ni en mon nom, ni au nom des fans historiques, je dis toujours ce que j'estime être le mieux pour l'émission, pour qu'elle plaise au plus grand nombre, pour que les appréciations négatives de la part des téléspectateurs soient moins nombreuses, pour que les audiences augmentent... et je sais que c'est le cas de pas mal de membres. Si je disais ce que je voulais pour moi, je ne dirais pas du tout la même chose Wink
Ah bon ? Surprised Personnellement ce n'est pas vraiment ce que je fais en tout cas. Quand je poste sur le forum je parle en mon nom, je donne mon avis perso et je le revendique. J'utilise d'ailleurs souvent des modalisateurs comme "Je pense que", "Je trouve que", "Pour ma part", etc. (et bien souvent quand je n'en mets pas c'est qu'ils sont sous-entendus).

Comme je l'ai dit plus haut, je me sers du forum avant tout pour discuter avec d'autres fans. Je donne mon avis, je réagis aux vôtres. Je ne m'adresse pas directement à la production (hors séances de Q/R j'entends), même si c'est évidemment un gros plus qu'elle nous lise, et même qu'elle nous écoute de temps en temps. Smile
Quand je poste un message sur le forum, je ne me dis pas "Ah non ça c'est mon avis perso, c'est pas ça que je vais poster". Après ça ne m'empêche pas de ponctuellement prendre parfois un peu de recul, quand je dis "pour les téléspectateurs" typiquement, mais dans ces cas-là c'est très rare que je ne partage pas le point de vue en question. Si jamais c'est le cas j'ai dû le dire clairement à mon avis (je ne sais même pas si ça s'est déjà produit, je n'ai pas d'exemple en tête en tout cas).

C'est de toute façon parfois assez difficile de savoir ce qui serait bon pour l'émission ou ce qui ne le serait pas. La vision et les attentes de chacun concernant l'émission sont différentes (aussi bien chez les téléspectateurs lambdas que chez les fans ou chez la prod), c'est pas évident de donner un avis global. Un exemple avec ce sujet, même si une partie des fans s'indignent que la partie "divertissement pur" soit dominante dans l'émission, si on la réduisait de manière significative je ne sais pas si les audiences augmenteraient ou diminueraient honnêtement. ???


avatar
Pixelax
Fan-Imbattable
Fan-Imbattable

Inscription : 26/01/2015
Messages : 3132
Boyards : 6154

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Jeu 1 Fév 2018 - 1:27

Je reviens un peu après la bataille, mais pour le coup @Pixelax a très bien résumé ce que je pensais. Smile
Je vais juste revenir sur certains points :

@Ci54 a écrit:Je ne cherchais pas à te vexer @garsim mais c'est juste qu'on n'a pas du tout le même point de vue par rapport à l'émission.
Oui, ne t'en fais pas, je me doute bien que ce n'était pas ton intention. Wink C'était plutôt la formule "que ça vous plaise ou non" que je trouvais un peu dure, même si elle est malheureusement applicable dans le cas de ce que pense la prod actuellement. Neutral

@Ci54 a écrit:De toute façon, je ne veux pas vous faire peur mais avec Alexia Laroche-Joubert, il ne risque pas d'y avoir beaucoup de changement...
Hélas oui. Neutral
A mon avis, si on avait pu avoir du changement "dans le bon sens", on l'aurait déjà eu en 2017. Bon, il y en a quand même eu (le nouveau décor et les nouveaux défis du Jugement, les clepsydres rouges, la Grande Evasion), mais pas toujours là où c'était primordial à mon sens, et encore moins à contre-courant de l'idée de vouloir cartooniser à mort l'émission à grands coups d'épreuves "tarte à la crème", de running gags et d'humour gras et facile.

@maximax a écrit:Fort Boyard a toujours été à cheval sur le jeu et le divertissement, en proposant des épreuves jouant sur les peurs ou le rire
Certes, mais pas forcément dans l'excès comme ça l'est aujourd'hui, où on cherche vraiment à signaler que "épreuves à clé = drôle" et "épreuves à indice = effrayant" (même si ces deux aspects s'interloquent parfois comme au Restaurant qui est une aventure mais qui veut "faire rire", ou pendant la quête des clés avec des aventures comme la Cloche qui se retrouvent là par hasard alors qu'elles seraient mieux dans la seconde partie).
Alors bon, on pourrait mettre ça sur le dos de l'évolution du PAF et dire qu'il ne suffit plus de montrer un Funambule ou un Pont de singe pour impressionner visuellement, ou encore un candidat aller de lui-même affronter sa peur des araignées et des scorpions, là où une Tyrolienne inversée ou un Brancard sont plus saisissants de ce point de vue, nécessitant des épreuves toujours davantage dans l'excès. Mais ce n'est pas vraiment un point de vue que je partage.

D'une part, à l'époque, les épreuves étaient conçues sur un modèle de pensée différent à mon sens. Certes, on avait déjà des épreuves drôles et des épreuves effrayantes pendant les années 90 ; pourtant, je ne pense pas qu'elles étaient conçues avec une "perversité" similaire dès le départ. Le Tapis Roulant, par exemple, je pense qu'il avait été pensé au départ comme une épreuve "ordinaire", mais qu'on s'est rendu compte seulement après de son côté humoristique, surtout quand des Bruno Solo sont passés par là. Laughing Idem pour les Cylindres : elle a beau être synonyme de "messieurs, rincez-vous l'oeil", elle a quand même connu trois ans où le montage et le choix des candidats ne mettaient pas en valeur cet aspect comme par la suite. Bon, il y a quelques exceptions évidentes comme le Colin-Maillard où, comme tu le disais si bien, on avait "l'impression qu'un mec de la prod avait voulu mettre un de ses fantasmes dans une épreuve et voilà le résultat" Laughing mais ça restait relativement minoritaire.
A contrario, aujourd'hui, on pense davantage les épreuves pour qu'elles soient drôles ou que la phobie saute aux yeux, que ce soit dès la conception de l'épreuve (et pour le coup, le triptyque Rodéo-dino/Ski/Boyardodrome en est un excellent exemple, parce que ce serait une sacrée coïncidence que la prod n'ait pas pensé une seule seconde que ça pouvait être accessoirement "drôle"...) ou en lui adjoignant des éléments cartoonesques au cas où elles ne le seraient pas assez (machine à baffes de la Boyard Academy, fumée bleue du Garage totalement inutile, runnings gags du savon et du lavabo explosif du Restaurant, chasse d'eau qui explose dans la Grande Evasion...) ; certes, là encore le procédé n'est pas neuf (Mr Tchan et la mise en scène de l'emprisonnement par exemple) mais il n'était pas surexploité comme il peut l'être aujourd'hui.

D'autre part, pendant ses vingt premières années d'existence, malgré des hauts et des bas et une usure du concept somme toute assez naturelle, le jeu n'a pourtant pas eu besoin de recourir outre-mesure aux artifices décrits ci-dessus. Pourquoi en aurait-il alors un besoin si vital que ça aujourd'hui ? Les saisons 2011-2012 laissent quand même penser qu'un format comme celui qu'on a actuellement, mais recourant avec plus de parcimonie aux éléments de divertissement pur (bon, certes, en comparaison avec 2009 il y en a davantage, mais ça en fait quand même beaucoup moins par rapport à 2017...), aurait peut-être pu continuer à fonctionner, modulo des nouveautés entre saisons comme l'émission l'a toujours fait.

Bref, à une époque, certes on retrouvait des aspects divertissants utilisés aujourd'hui, mais il y avait quand même une certaine modération quant à leur emploi. Modération qui ne semble plus du tout être le mot d'ordre actuel. Neutral

@maximax a écrit:et en proposant des personnages caricaturaux (des nains muets, un gros, un vieux avec une longue barbe, etc) par exemple
Bon, là, pour le coup, tu marques un point. Laughing
Oui, je vais pas nier que le choix des représentations des personnages de l'époque n'était pas laissé au hasard, là où aujourd'hui on se dirige plutôt vers des personnages "neutres" niveau physique (à l'exception de Mister Boo peut-être, qui semble pour le coup toujours présent surtout pour son aspect "bodybuildé" que pour ses performances...) et auxquels on donne d'autres moyens d'exister, notamment l'usage de la parole et l'incarnation par des people. Pour le coup, c'est une évolution liée aux époques qui va plutôt dans le bon sens (enfin sauf pour cette histoire de people qui laisse encore plus penser que Fort Boyard devient un carré VIP, mais là encore c'est une autre histoire).
Néanmoins, même si le casting des personnages pendant les années 90 (en 2000, vu le peu de nouveaux personnages, c'est peut-être moins flagrant, même si Lumineuse et Mr Tchan ont été sélectionnés sur leur physique quand même ^^) était pensé pour se montrer caricatural (ce qui était "normal" à l'époque et qui serait choquant aujourd'hui de vouloir les exhiber comme des phénomènes de foire), je n'ai pas eu l'impression outre-mesure que les personnages avaient été employés pour qu'on se moque d'eux. Certes, vu le contexte de l'époque, c'était certainement fait pour attirer l'attention, mais je ne trouve pas que les personnages aient été présentés sous un jour aussi négatif non plus. Pour le coup, si moqueries il pouvait y avoir, le problème venait plutôt des téléspectateurs qui pouvaient venir à se moquer de leur particularité physique à mon sens, mais pas forcément des choix artistiques justifiant le profil des personnages et les mettant dans des situations humiliantes.

@maximax a écrit:
@Ci54 a écrit:Comme je l'ai dit, je n'ai jamais été choqué par ce que tu qualifies de "wtf" (d'ailleurs jamais je n'aurais employé cette expression si j'étais pas sur le forum).
C'est vrai que la notion de WTF à Fort Boyard est totalement inventée par certains membres du forum. Mais même sans connaitre cette notion, ça n'empêche pas de prononcer un jugement objectif sur les récentes nouveautés et, au delà de dire qu'une épreuve ne correspond pas à l'essence originelle de Fort Boyard, je me demande sérieusement comment on peut trouver que le course en armure ou le spa sont des épreuves de qualité alors que les règles et les possibilités d'action dans la première sont trop floues et que la deuxième est voyeuriste, violente et a un décor qui ne correspond pas au contenu de l'épreuve.
Pour le terme "WTF?", je suis d'accord que c'est un peu exagéré (mais disons que ça correspond quand même plutôt bien à la réaction d'un "vieux fan" qui est choqué parce qu'il s'attendait pas à voir ça dans l'émission Laughing ), pour être plus rigoureux, on devrait plutôt dire "hors charte". Wink

Après, pour une émission qui a forcément dû inclure des nouveaux concepts d'épreuves ou de parties de jeu, il fallait bien qu'elles soient "hors charte" à leur création... mais elles ont pu devenir, de par leur intégration "naturelle" dans le jeu, des éléments qui allaient bien dans la charte. A mon sens, c'est le cas notamment des duels du Conseil, des défis du Jugement, de la Cellule interactive et des énigmes visuelles de 2011, de la Cabine abandonnée, etc. Des éléments qui n'étaient a priori pas dans les habitudes de ce qui était conçu, mais qui pouvaient quand même s'intégrer de manière harmonieuse dans la trame de l'émission.

A l'inverse, des Plateau 215/Spa, Course en armure, Casque à mouches, machine à baffes... là, désolé mais j'ai surtout l'impression qu'on a voulu les mettre là juste parce que c'était "drôle", mais sans réfléchir une seule seconde à un moyen de rendre leur présence naturelle dans l'émission sans qu'elles ne dénotent. Pour moi, c'est plutôt le genre d'éléments pour lesquels la production a fait du forcing quant à leur introduction parce qu'elle estimait que ça pouvait plaire, mais sans se soucier une seule seconde de l'intégrité artistique de l'émission. Pour moi, une épreuve pastichant Qui veut gagner des millions faisant appel à de la culture générale "pure" ne recourant pas aux mécanismes traditionnels des épreuves de FB (la clepsydre, en outre) et jouée au petit bonheur la chance, ça me donne plutôt l'impression de voir un happening de Touche pas à mon poste qu'une épreuve de Fort Boyard... surtout quand on ne lui donne pas du tout les formes pour qu'elle y corresponde.
Pire, on a plutôt l'impression que, pour rendre leur présence "naturelle", au lieu d'aligner ces épreuves sur la trame générale du jeu, on aligne la trame générale du jeu sur ces épreuves-là ! Shocked Le Plateau 215 dénote parce qu'il a pas de clepsydre et qu'on y met de la culture générale ? Pas grave, on va mettre une Course en armure, des Mâts suspendus, une Boyard Academy toujours plus WTF? et tout le toutim ! Alors que c'est pas faute d'avoir proposé ici des moyens de rendre l'épreuve plus "naturelle" aux yeux des standards de FB, comme en remplaçant les questions de culture générale par des parties d'énigme. Mais non, on a préféré persévérer dans la création d'épreuves hors charte pour habituer le téléspectateur...

@Pixelax a écrit:
@Stroboyard a écrit:Fort Boyard a la chance d'avoir une base fixe d'environ 1,8 M de téléspectateurs
Source ? C'est une estimation personnelle ou il y a eu des chiffres détaillés de Médiamétrie qui permettent d'affirmer ça ? confused
A mon avis, il a dû se baser sur l'audience la plus basse de l'émission toutes saisons confondues (ce qui est plutôt cocasse parce que ça tombe sur la mal-aimée saison 2010 Laughing ).
Mais il y a quand même un point intéressant ici : le jeu doit aussi ce qu'il est aux saisons qui l'ont précédé. Elles lui garantissent un socle de téléspectateurs relativement fidèles à l'émission et qui vont regarder quoi qu'il arrive au moins une partie de la saison parce qu'on leur vend "Fort Boyard". Si on était partis d'une feuille blanche, ce n'est pas sûr qu'on aurait eu un même socle de téléspectateurs qui auraient regardé par curiosité.

Et justement, c'est ça que je n'aime pas trop avec l'évolution de la mentalité du jeu : c'est le fait qu'on me trompe sur la marchandise et qu'on continue à faire miroiter un jeu d'aventure alors que ce n'est pas l'aspect le plus proéminent qu'il renvoie actuellement à mon sens, en se retrouvant avec un programme qui me semble devenir de plus en plus du divertissement pur où l'enjeu devient secondaire.
De mon ressenti, je regarde et je continue à regarder parce que l'émission s'appelle Fort Boyard et que je la regarde depuis 1998, mais je n'aurais peut-être pas continué à la suivre aussi assidûment si elle avait été créée en 2015 sous une autre marque, où je me serais alors dit "Bof, c'est du divertissement pur, c'est pas ça que je veux voir, allez je zappe". Et je pense que, pour n'importe quelle émission en général, un téléspectateur a ce mode de pensée. Jusqu'à ce qu'il se rende vraiment compte qu'on a changé la formule à son insu et qu'il a l'impression d'avoir été dupé.
Et ça a été mon cas en 2010, où le seul épisode que j'ai vu était le premier. Certes, on ne résume pas une saison à un épisode, mais ça suffisait à me faire constater que ce qui m'intéressait dans le jeu n'était plus présent, et que vu comment les règles de la saison avaient été pensées en amont, il n'y avait aucune chance que ça revienne miraculeusement. Mais là, on parle d'une modification de la mécanique du jeu qui s'était faite brutalement : entre 2009 et 2010, le changement d'état d'esprit était particulièrement flagrant.
Depuis 2011, je me suis mis à regarder à nouveau car je retrouvais les raisons qui me poussaient à le faire ; mais en étant conscient que l'émission ne reviendra pas à son âge d'or, et que les points qui m'horripilent s'additionnent. Mais je continue quand même à regarder, un peu dans l'espoir de les voir corrigés un jour ou l'autre (et pour certains, ça marche, cf. le Conseil de 2016 !). Mais sincèrement, j'ai quand même un effet d'usure assez marqué, à tel point qu'en 2015 je me suis surpris en train de m'ennuyer en pleine émission, et qu'en 2017 j'avais totalement perdu le réflexe de regarder l'émission en direct même quand j'en avais la possibilité (et c'est même pas une question de vie perso qui prend le dessus, c'est surtout que le replay a l'avantage de me permettre de zapper de plus en plus de séquences qui ne m'intéressent pas...), parfois même en traînant des pieds pour regarder l'émission. Ce qui m'a poussé à m'interroger sur le pourquoi du comment, car ça ne me semblait pas normal d'avoir une envie de jeter l'éponge à ce point... et à constater que ça faisait depuis quelques saisons qu'on avait progressivement changé l'état d'esprit de l'émission vers quelque chose qui ne m'intéressait pas. Bref, un changement plus sournois qu'en 2010 pour le coup, car plus insidieux.

Mais toujours est-il que voilà, la phrase de @Sébastien "Quand les téléspectateurs voient qu'il y a Fort Boyard dans leur programme TV et qu'ils choisissent de passer 2h de leur temps devant l'écran, c'est qu'ils veulent voir "du Fort Boyard" " résume tout.
Quand on veut lire du Seigneur des anneaux, on ne lit pas un Harry Potter. Quand on veut voir du Breaking Bad, on ne regarde pas du Kaamelott. Quand on veut manger des pâtes, on ne mange pas du riz. Quand on veut voir du Fort Boyard, on ne regarde pas du Intervilles. Wink
avatar
garsim
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2851
Boyards : 2909

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Ci54 le Ven 2 Fév 2018 - 11:13

@Pixelax a écrit:Je remonte ce sujet
2 semaines après le dernier message, j'appelle pas ça un remontage de sujet. Laughing

@Pixelax a écrit:
@Ci54 a écrit:Je ne suis pas du genre à me prendre la tête en me disant "ça c'est bien, ça c'est pas bien".
Pourtant ça ne t'empêche pas d'avoir des avis un peu pointus sur certains points : par exemple le Clou géant dans la Cage, je pense que ça ne choque quasiment que des fans. Si jamais tu expliques pourquoi il n'a pour toi pas sa place dans cette partie à un non-fan, il va te répondre que tu te prends la tête ! Laughing
Certes, il y a des choses que je n'aime pas, c'est vrai, mais ce ne sont pas des détails qui font que je vais détester la partie du jeu et même l'émission dans son ensemble. Ce que je veux dire, c'est que mes mécontentements sont très limités par rapport aux vôtres. Contrairement à vous, je n'exige pas d'avoir forcément un Fort Boyard codifié comme avant 2010. Je profite de l'émission au jour le jour, sans être dérangé par les excès à outrance.

@garsim a écrit:Et justement, c'est ça que je n'aime pas trop avec l'évolution de la mentalité du jeu : c'est le fait qu'on me trompe sur la marchandise et qu'on continue à faire miroiter un jeu d'aventure alors que ce n'est pas l'aspect le plus proéminent qu'il renvoie actuellement à mon sens, en se retrouvant avec un programme qui me semble devenir de plus en plus du divertissement pur où l'enjeu devient secondaire. [...]
Ce qui m'a poussé à m'interroger sur le pourquoi du comment, car ça ne me semblait pas normal d'avoir une envie de jeter l'éponge à ce point... et à constater que ça faisait depuis quelques saisons qu'on avait progressivement changé l'état d'esprit de l'émission vers quelque chose qui ne m'intéressait pas. Bref, un changement plus sournois qu'en 2010 pour le coup, car plus insidieux.
Je comprends ton point de vue et je le respecte. Mais comme je l'ai dit, Alexia Laroche-Joubert semble assumer complètement ce qu'elle fait. Je sais que la place du divertissement dans Fort Boyard sera une longue polémique mais j'aimerais bien avoir le point de vue de @GuillaumeProd à ce sujet. Mais sois optimiste : peut-être qu'un jour les mentalités vont changer et que tu arriveras à te réconcilier avec ton émission fétiche. Wink


Ci54 | Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis la saison 2015
Fan de Fort Boyard et de cinéma depuis des années !
avatar
Ci54
Modérateur
Modérateur

Inscription : 15/04/2013
Messages : 2404
Boyards : 5076

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Paul le Ven 2 Fév 2018 - 11:43

Le problème c'est que le divertissement trop mis en avant en 2017 n'a pas marché, les audiences ont été correct mais ça casse pas des briques non plus, on a même atteint le pire score depuis 2010 en étant sous les 2 millions début août et qu'on dise pas que c'est la concurrence car on a déjà eu ce genre de concurrence en faisant +. 

Il faut se mettre à la place du téléspectateur, il prend l'émission en cours de route et il tombe sur le boyardobouse ou le ski, ben il va zapper et ce sera normal tellement ces 2 nouvelles épreuves sont une honte et je ne sais plus quel membre avait dit que si Jacques Antoine était toujours la, jamais la prod aurait osé faire ce genre d'épreuve je pense mais je suis d'accord avec lui.

On verra bien cet été mais si le cru épreuve est encore pas terrible, ça commencera à faire une grosse série d'épreuve mauvaise et les audiences s'en ressentiront.


Samuel Etienne après être tombé au bout de 3 secondes dans les cotons tige en 2016: 
" Je suis un peu déçu... ça s'est joué à pas grand chose "
Samuel Etienne après avoir foiré complètement l'épreuve du ski en 2017: 
" J'étais pas loin " 
Samuel Etienne après avoir vu l'épreuve de la balance totalement ratée en 2018 : 
" Ça s'est joué à pas grand chose " 
avatar
Paul
Animateur
Animateur

Inscription : 20/08/2010
Messages : 11079
Boyards : 14606

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  Stroboyard le Ven 2 Fév 2018 - 12:03

@Ci54 a écrit:comme je l'ai dit, Alexia Laroche-Joubert semble assumer complètement ce qu'elle fait.
Bah comment dire… en même  temps quand on embauche ALJ et qu'on la met à la tete d'ALP, c'est pas elle qui a quelque chose à assumer, c'est ceux qui l'ont mis à cette place. Ce n'est pas un Jacques Antoine ou un Franck Firmin-Guion.

ALJ c'est un background d'un certain style de télé (Endemol), c'est un autre style que celui historique de Fort Boyard. (Faisons exception à Une Saison au Zoo)

C'est comme si on demandait à Hanouna de diriger le service culturel d'arte…
avatar
Stroboyard
Fan-Expert(e)
Fan-Expert(e)

Inscription : 09/03/2014
Messages : 811
Boyards : 854

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  garsim le Ven 2 Fév 2018 - 13:53

@Ci54 a écrit:Ce que je veux dire, c'est que mes mécontentements sont très limités par rapport aux vôtres. Contrairement à vous, je n'exige pas d'avoir forcément un Fort Boyard codifié comme avant 2010. Je profite de l'émission au jour le jour, sans être dérangé par les excès à outrance.
Certes, mais après, pour ceux qui aiment Fort Boyard justement pour son côté codifié et son intégrité artistique, ben justement ils ne vont pas aimer.
Mine de rien, c'est quand même quelque chose qui sert vraiment de repère dans une émission bien produite. Je sais qu'on peut reprocher à des émissions de devenir assez ronronnantes avec le temps car avec des schémas de jeu codifiés (ce qui existe encore aujourd'hui d'ailleurs, avec par exemple Danse avec les stars ou The Voice) ; mais en même temps, la raison pour laquelle on les regarde, c'est justement pour leur principe de base. Si, au fil du temps, ça ne marche plus, ben c'est juste de l'usure naturelle, mais il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour autant, car une mécanique de jeu, ça peut se relancer. Mais il faut veiller à ce qu'elle soit relancée dans la continuité : si on avait des dégustations d'insectes dans Le grand concours sous prétexte de renouvellement, je trouverais ça juste complètement hors sujet (qui regarderait un jeu de culture générale pour espérer voir des gens manger des insectes ?  Suspect ).
Et si on veut une émission qui n'est pas codifiée et où "tout peut arriver", il y en a aussi dans le PAF, notamment chez Arthur ou sur la TNT (d'ailleurs, l'absence de codes arrange bien les productions à budget restreint Laughing ).

@Stroboyard a écrit:
@Ci54 a écrit:comme je l'ai dit, Alexia Laroche-Joubert semble assumer complètement ce qu'elle fait.
Bah comment dire… en même  temps quand on embauche ALJ et qu'on la met à la tete d'ALP, c'est pas elle qui a quelque chose à assumer, c'est ceux qui l'ont mis à cette place. Ce n'est pas un Jacques Antoine ou un Franck Firmin-Guion.

ALJ c'est un background d'un certain style de télé (Endemol), c'est un autre style que celui historique de Fort Boyard. (Faisons exception à Une Saison au Zoo)

C'est comme si on demandait à Hanouna de diriger le service culturel d'arte…
Je suis d'accord avec ça.
Sans vouloir remettre en question la carrière d'ALJ ou le talent dont elle pourrait faire preuve pour d'autres émissions, je n'y ai pas vu de trace de ce qui pourrait s'apparenter à un jeu d'aventure, donc ça me laisse quand même dubitatif quant au rayon d'action pour dire ce qui est bon pour un jeu d'aventure comme Fort Boyard ou Koh-Lanta, qui sont d'ailleurs deux formats pour lesquelles la production a la chance de bénéficier de plus d'une quinzaine de saisons à leur actif pour avoir un socle de travail et de téléspectateurs. Pas sûr qu'en partant d'une feuille blanche, le résultat aurait été aussi convaincant.
Cela étant, pour le coup, on ne peut pas non plus tout mettre sur son dos, car, d'une part, il ne me semble pas que ce soit la seule à ALP qui soit dans le cas de reprise d'une émission sans forcément avoir d'expérience notoire dans ce style de jeu ; et, d'autre part, car les problèmes d'égarement du jeu sont antérieurs à son arrivée (après tout, la saison 2015 était aussi pas mal foireuse et pourtant elle n'était pas encore là ^^).
Là où c'est effectivement plus inquiétant, c'est qu'en tant que directrice, elle a donc plus d'impulsion pour donner une ligne directrice au jeu ou corriger le tir, et quand on voit ce que ça a donné en 2017, ça ne présage rien de bon du tout...

Et sur ces points, je suis d'ailleurs très curieux de voir ce que donnera le revival de La carte aux trésors, qui est certes une émission avec un background conséquent qui n'imposera donc pas de repartir de zéro sur le concept, mais qui sera un excellent test pour vérifier si la mécanique originelle du jeu sera toujours présente, et pas dénaturée au profit de ce que certains pourraient qualifier de "modernité". Smile Surtout que dans le cas de cette émission, je la vois mal partir sur les mêmes travers que Fort Boyard (càd du divertissement facile) ou Koh-Lanta (dans le sens des tensions entre candidats), d'autant plus que ça m'étonnerait que France 3 cautionne la diffusion de n'importe quoi. Laughing

Après, en tant que nouveau jeu d'aventure produit depuis l'arrivée d'ALJ à ALP, on pourra aussi voir ce que donnera L'aventure Robinson (bon, ce sera a priori bien plus proche de Koh-Lanta que de Fort Boyard certes)... mais bon, c'est juste dommage que son casting ne me fasse absolument pas envie. Laughing

@Ci54 a écrit:Mais sois optimiste : peut-être qu'un jour les mentalités vont changer et que tu arriveras à te réconcilier avec ton émission fétiche. Wink
Ah ben c'est tout ce que j'espère ^^ mais en attendant, c'est vraiment pas facile...
avatar
garsim
Fan-Accro
Fan-Accro

Inscription : 20/05/2015
Messages : 2851
Boyards : 2909

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution du jeu et la place du divertissement dans Fort Boyard

Message  maximax le Sam 3 Fév 2018 - 17:37

@Pixelax a écrit:D'ailleurs je vais peut-être en choquer certain, mais si on avait un exact copié-collé de Fort Boyard en studio qui remplacerait l'émission moi ça ne me dérangerait pas plus que ça. Après le principal avantage de tourner une émission dans le fort c'est d'avoir un accès facile à la mer forcément. ^^ Bien évidemment ça renforce également l'identité de l'émission et ça fait partie de son charme, mais personnellement ce n'est pas ça qui me la fait apprécier.

Oui, pour le coup, ça choque Laughing Je ne peux pas être d'accord avec toi, le cadre fait beaucoup de chose ici. Les créateurs de Fort Boyard ont quand même déniché une sacré pépite. Et on attribue souvent le succès de Fort Boyard au fait que l'émission ait été pensé pour rentrer dans un décor, et non l'inverse comme souvent. C'est un ensemble. Je n'apprécierai pas de voir "les anges de la télé-réalité" tourné dans le Fort Boyard autant qu'un jeu similaire à Fort Boyard tourné dans un décor de région parisienne (même si The Crystal Maze s'en sort pas trop mal, mais on est encore loin de Fort Boyard).

@Pixelax a écrit:
@maximax a écrit:Personnellement, quand je parle sur le forum, je ne parle ni en mon nom, ni au nom des fans historiques, je dis toujours ce que j'estime être le mieux pour l'émission [...]
Ah bon ? Surprised Personnellement ce n'est pas vraiment ce que je fais en tout cas. Quand je poste sur le forum je parle en mon nom, je donne mon avis perso et je le revendique. J'utilise d'ailleurs souvent des modalisateurs comme "Je pense que", "Je trouve que", "Pour ma part", etc. (et bien souvent quand je n'en mets pas c'est qu'ils sont sous-entendus).

Je voulais dire par là qu'on essaie d'être les plus objectifs possibles. Je suis d'ailleurs étonné par ta réponse. J'avais d'ailleurs reproché plusieurs fois à Paul et d'autres par le passé d'être justement trop subjectif et de ne pas assez utiliser utiliser ces fameux modalisateurs, ce qui donnait l'impression de détenir la vérité sur tous les sujets Laughing Là où je te rejoins, c'est qu'on est toujours influencé par son ressenti perso. Même le plus grand des journalistes n'est pas totalement neutre. Quand je dis qu'une épreuve est mauvaise, je ne me limite pas à mon avis perso mais je donne les arguments qui montrent qu'elle est mauvaise, mais c'est vrai que ça n'empêchera pas quelqu'un d'autre de donner un avis tout aussi constructif et argumenté pour montrer que l'épreuve en question est géniale.

@garsim a écrit:
@Pixelax a écrit:
@Stroboyard a écrit:Fort Boyard a la chance d'avoir une base fixe d'environ 1,8 M de téléspectateurs
Source ? C'est une estimation personnelle ou il y a eu des chiffres détaillés de Médiamétrie qui permettent d'affirmer ça ? confused
A mon avis, il a dû se baser sur l'audience la plus basse de l'émission toutes saisons confondues (ce qui est plutôt cocasse parce que ça tombe sur la mal-aimée saison 2010 Laughing ).

Il me semble que le pire score en nombre de téléspectateurs date de 2009 (bon ok, c'est dans une période très creuse et le nombre de téléspectateurs ce soir là était ultra faible, toutes chaines confondues, mais quand même Wink)

@garsim a écrit:Quand on veut manger des pâtes, on ne mange pas du riz. Quand on veut voir du Fort Boyard, on ne regarde pas du Intervilles. Wink

Merci garsim pour ce super argument ! PTDR


maximax - Fan de Fort Boyard depuis la fin des années 1990 - Modérateur de Fort Boyard Le Forum depuis février 2017
avatar
maximax
Modérateur
Modérateur

Inscription : 02/06/2010
Messages : 4733
Boyards : 9900

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum